Médiums en design

We are in need of inquiry into the epistemology of practice. What is the kind of knowing in which competent practitioners engage? How is professional knowing like and unlike the kinds of knowledge presented in academic textbooks, scientific papers, and learned journals? In what sense, if any, is there intellectual rigor in professional practice?
- Donald A. Schön (1983)

By playing this movie, you accept the Terms of Vimeo.
By playing this movie, you accept the Terms of Vimeo.

Dans les années 80, les recherches en design ont amorcé un tournant qui a remis en scène la matérialité des pratiques du design. Parmi les fondateurs de cette recherche, Donald Schön parle de l'activité du designer comme d'une « conversation avec les matériaux » : pour lui les matériaux sont aussi bien des mots, des paroles avec lesquelles on joue et sur lesquelles on revient, que des dessins qui permettent de préfigurer les architectures ou objets à venir.

La recherche en design s'est aussi inspirée pour une bonne part des anthropologues des cultures matérielles (Knappet, Malafouris, Ingold) qui attirent l'attention sur ce que le medium fait au designer et s'intéressent aux pratiques incarnées du design.

Ces recherches aujourd'hui rencontrent les media studies aussi bien anglo-saxonnes (McLuhan, Mitchell, Hayles, ) mais aussi la philosophie Allemande des médias (Kittler, Mersh) et les recherches francophones en SIC (Jeanneret, Souchier, Bonacorsi).
En effet, depuis le fameux « le medium est le message », on se rend compte à quel point le support n'est pas transparent derrière le message, ou pour le dire en termes de sémiotique (Fontanille) le plan de l'expression ne disparaît par derrière le plan du contenu. Même le numérique présente une matérialité sensible qu'il faut prendre en considération. En France, ce sont les historiens du livre (Chartier) de l'écriture (Christin) et des chercheurs en sciences de l'information et de la communication (Jeanneret) qui ont compris l'importance de revenir sur les incarnations, les métamorphoses, les légitimations, et les circulations de ce qui fait médiation entre notre réalité psychique et le monde extérieur, aussi bien que ce qui fait lien entre nous.

Plus largement encore, c'est une théorie de la médialité qui rencontre les théories du design : en effet, pour changer le monde, il ne faut pas être complètement pris dans ce monde. Il nous faut un entre deux, des espaces et des objets de médiation, qui permettent à la fois de relier et de mettre à distance pour composer et recomposer des alternatives à ce qui nous entoure (Guillory, Gentes).

Plus>Ainsi, les recherches centrées sur les médiums du design s'intéressent non seulement à l'agentivité des matériaux mais aussi à la façon dont le designer fait sens avec les matières qui s'inscrivent dans une culture et une histoire de leurs mises en œuvre (Greenberg, 1960). Le bois par exemple ne présente pas que des propriétés chimiques et mécaniques, il s'inscrit aussi dans une culture du bois : les valeurs sociales qui lui sont associées, et dans les traditions de son utilisation : pour des objets utilitaires mais aussi pour des sculptures. Cette identité culturelle des matériaux est bien sensible dans les métiers du bâtiment où la charpente, l'électricité, la peinture, ou la maçonnerie renvoient à des sensations physiques différentes mais aussi à une hiérarchie des matières et de leur mise en œuvre.

Le rôle des mediums et la relation qui est entretenu entre le designer et ces mediums évoluent de plus dans la temporalité du projet et dans celle de l'usage. D'un côté, la variété et la pluralité des fonctions du prototype au sein du projet en fait un medium au cœur du déploiement du projet. De l'autre côté, l'appropriation est un moment d'évolution du sens

Aujourd'hui, le design ne traite plus seulement du bois ou du plastique, mais du vivant, de nos modalités d'être ensemble, et des technologies qui organisent notre vie. De la terre à l'IA, il y a plus d'un pas et pour les designers contemporains des enjeux colossaux. Quelles sont les caractéristiques de ces nouveaux matériaux du design? Quelles sont les méthodes de travail de ces nouveaux médiums ? Comment former à ces nouveaux matériaux du design ?

Le séminaire « les médiums du design » invite ceux qui se questionnent sur leurs pratiques, qui s'interrogent sur leurs méthodes à rejoindre la communauté de recherche formée par Cy Ecole de Design et le CNAM pour échanger sur ces questions.

La revue Sciences du design est associée à ce travail : nous proposerons aux auteurs qui ont abordé ces questions de faire une présentation de leur article.